Mission extraordinaire à Lomé

DSC00226-2 - copie

Nous avons réalisé une mission extraordinaire à Lomé du 24 octobre au 1 Novembre. C’était la première fois, depuis la création de VICTOiR, que tant de membres fondateurs se retrouvaient ensemble à Lomé: au total nous étions 11, Français et Togolais réunis!

Nous avons reçu un accueil mémorable de nos amis Togolais qui nous ont offert le soir des temps d’amitié et de détente qui nous ont permis de tenir le coup, car nos journées étaient très remplies, et nos démarches parfois ardues et délicates…là encore la présence de nos membre togolais a été très précieuse.

Notre principal objectif consistait à signer un protocole d’accord avec le Ministère de la Santé, la Direction du CHU au Togo d’une part et  d’autre part le GFAOP, notre partenaire parisien, afin d’officialiser la collaboration réalisée depuis longtemps sur le terrain.

De plus, les fondations que nous avons sollicitées pour financer notre projet d’extension, demandent cet engagement comme une condition sine qua non pour apporter leur soutien. Nous n’avons hélas pas réussi à finaliser avant la fin de notre séjour. Mais depuis, nous avons beaucoup progressé et tout espoir d’aboutir très rapidement est permis au moment où nous écrivons ces lignes.

Nous avons profité du grand nombre de voyageurs pour transporter chacun 2 valises de 22 kilos, pleines de médicaments, d’équipements médicaux et nous y avions même glissé quelques jouets pour les enfants. Laure et Franck avaient fait confectionner des tee-shirts rouges à l’emblème de VICTOiR, qui nous assuraient une bonne visibilité au sein du CHU.

Nous avons pu passer du temps avec les enfants et avec leurs mamans. Les enfants restent si longtemps dans l’unité, parfois plus d’un an. Ils sont très désœuvrés et leurs mamans, si loin de leurs familles et de leur environnement, ont parfois du mal à réagir, surtout quand un des enfants meurt au milieu de tous.

Nous sentions combien notre présence les rassurait et les intéressait. On crée vite des liens d’affection.

Nous avons pu aussi régler beaucoup de problèmes administratifs.

Surtout, nous avons  enfin pu contacter quelques grosses entreprises, togolaises ou françaises installées au Togo, qui pourraient bien soutenir notre projet de construction ou notre développement.

Et enfin, nous avons trouvé notre représentant pour le suivi du futur chantier: il fait autorité dans le domaine de la construction et nous a promis de faire ce travail gracieusement, car il a été touché par notre action!

Comme vous le voyez, nous avançons!

Merci de tout votre intérêt et de votre soutien!

DSC00238-2 - copie


Laisser un commentaire