L’hopital de jour monte

La fin de l’année 2018 et le début de 2019 ont été un vrai casse-tête afin de venir à bout des différentes démarches administratives qui accompagnent tout marché public dès lors que le Gouvernement Togolais nous apportait une aide importante dans la construction. 

Tout ceci a pu se régler grâce à la bonne volonté de tous et la compétence de la Responsable du Service des Marchés au Togo. 

Le chantier a finalement démarré en février 2019 au lieu de décembre et chacun à présent met les bouchées doubles.

Après avoir réglé les problèmes inhérents à tout démarrage de chantier, les choses avancent bien : les problèmes d’assainissement sont réglés, l’ancienne fosse septique, défectueuse et délétère, a été détruite et remplacée par une nouvelle dont le volume a quadruplé. Elle est d’ores et déjà raccordée au pavillon actuel et les canalisations sont prêtes pour le nouveau bâtiment. 

Les réunions et les visites de chantier vont bon train, car notre architecte contrôle tout avec rigueur. L’atmosphère est détendue et studieuse. 

A présent, les murs montent et les ouvriers s’activent sur le chantier, du moins quand il ne tombe pas une averse ressemblant à une cataracte. Plus de 30% de la construction sont réalisés.

L’hôpital de Jour devrait ouvrir ses portes avant la fin de l’année.

Vincent, le responsable du Comité d’architectes de VICTOiR.